Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 18:23

Premier août 1914  : Auguste avait alors passé les 40 ans, il avait 4 enfants et était directeur d'école mais fut mobilisé quand même dans de très dures conditions, loin de sa famille à laquelle il écrivit du fond de sa tranchée pendant toute la durée des quatre années de guerre.

Il était mon arrière grand-père.

Jude allait enfin pouvoir goûter à la paix méritée, revoir ses enfants après quatre années d'enfer passées sur le front de l'Est, il est mort le 25 octobre 1918 à Cuperly dans la Marne, fauché par la mitraille à peine quelques jours avant l'armistice. Ses enfants ne l'ont pratiquement pas connu.

Julien partit au front avant même d'avoir ses 18 ans révolus, il fut grièvement blessé en 1916 par un éclat d'obus, reçut la médaille militaire et survécut miraculeusement mais en garda des séquelles tout le restant de sa vie.

Ils étaient mes grands-pères ...

 

En France, le printemps de l'année 1914 portait encore les couleurs de la " Belle Epoque ", de ses bals, de ses fêtes insouciantes, de ses créations artistiques étonnantes et foisonnantes, de ses bains de mer et de son Tour de France.

Les mèches des feux d'artifice mises à part, peu de Français pensaient que seraient aussi vite allumées celles des gigantesques barils de poudre amassés en Europe depuis la guerre de 1870 :

 

- Montées des tentations nationalistes et déjà largement antisémites à nos frontières mais aussi chez nous

 

- Exigences croissantes du grand capitalisme européen

 

- Jalousie d'une Allemagne puissante, à l'unité récente, plus peuplée que la France mais sans empire colonial, qui regarde alors vers l'Afrique, le Moyen Orient et l'Est de l'Europe ( " Drang nach Osten " )

 

- Esprit de revanche d'une France amputée alors de l'Alsace et de la Lorraine depuis sa défaite de 1870

 

-Imbroglio historique complexe des pays des Balkans, instabilité des frontières de l'Empire d'Autriche-Hongrie, traités d'alliances impliquant toutes les grandes puissances d'alors ...

 

Alors ?...

Les ferments du désastre étaient en place et avaient eu le temps de croître, les Nationalistes belliqueux et les revanchards jusqu'au-boutistes, à l'image de Maurice Barrès, de Max Planck, de Charles Maurras ou de Léon Daudet ne manquaient pas et, face à eux, l'esprit pacifiste du grand humaniste Jean Jaurès, de l'ancien Président du Conseil Joseph Caillaux, du Roi Georges V d'Angleterre, de Romain Rolland l'européen ou encore de Rosa Luxembourg, ne pouvait malheureusement pas suffire.

 

Restaient les " boutefeux ", comme toujours conditionnés par les climats extrémistes ambiants, mais surtout manipulés par tous les " va-t-en guerre ", ceux qui, plus ou moins consciemment, amorcèrent le jeu de dominos infernal qui allait causer la mort de 10 millions d'hommes en quatre ans, fauchés par près d'un milliard d'obus tirés de part et d'autre ( souvent chargés de gaz chimiques ) pour le plus grand profit de la sidérurgie et des usines de chars et de canons.

 

- Juillet 1911 - Episode du Maroc : 

  A Agadir, un face à face entre les Français et les Allemands, sur fond de possessions coloniales en Afrique dont le Congo fera partie des enjeux, manque déjà de dégénérer en guerre.

 

- 16 Mars 1914 - " L'Affaire Caillaux " :

A Paris, la femme du Radical Joseph Caillaux, homme politique de premier plan, ministre pacifiste et ancien Président du Conseil, tue le patron du Figaro, Gaston Calmette qui avait publié à des fins de déstabilisation des lettres entre elle et le ministre alors qu'ils n'étaient pas encore mariés.

Joseph Caillaux démissionne le lendemain, privant le clan des " pacifistes " d'un atout majeur face aux tenants de la Droite nationaliste favorable à un conflit franco-allemand.

 

- 28 Juin 1914 - L'assassinat de Sarajevo et l'effet domino des alliances :

Gavrilo Princip, Nationaliste serbe de Bosnie opposé à la domination autrichienne, assassine à Sarajevo l'héritier du trône de l'Empire austro-hongrois, l'Archiduc François-Ferdinand, et sa femme.

 

- 28 Juillet 1914 : l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie qu'elle considère comme responsable de l'assassinat.

 

- 30 Juillet 1914 : La Russie mobilise ses troupes.

 

- 31 Juillet 1914  : Le pacifiste Jean Jaurès est assassiné à Paris.

 

- 1er Août 1914 : L'Allemagne déclare la guerre à la Russie, la France placarde " l'affiche blanche " de la mobilisation.

 

- 3 Août 1914 : L'Allemagne déclare la guerre à la France et envahit la Belgique neutre.

 

- 4 Août 1914 : l'Angleterre déclare la guerre à l'Allemagne en soutien à la Belgique.

 

- 5 Août 1914 : l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Russie.

 

 

L'assassinat de Jaurès  :

 

Au soir du 31 Juillet 1914, au " Café du Croissant " rue Montmartre à Paris, Jean Jaurès est assassiné par Raoul Villain, étudiant ultra-nationaliste d'extrême droite et mystique. Il reproche à Jaurès, comme beaucoup d'ultra-conservateurs de l'époque, de défendre des positions pacifistes et de s'opposer à la loi sur le service militaire à 3 ans ...

 

En l'absence du grand homme politique, parlementaire de la Gauche socialiste pacifiste et réformiste, défenseur de Dreyfus et militant contre l'antisémitisme, la Gauche française, déstabilisée par la perte de son chef, s'allie alors à " l'Union sacrée " pour la guerre contre l'Allemagne ...

L'assassinat de Jaurès le 31 Juillet 1914 aura, paradoxalement, précipité un peu plus la France dans la guerre.

A son procès en Mars 1919, l'assassin de Jean Jaurès, Raoul Villain, fut " déclaré innocent "  et laissé libre !...

 

Auguste, Jude, Julien, à l'aube du centième anniversaire de la " Grande guerre " qui devait être aussi la " Der des Ders ", nous pensons tous affectueusement à vous.

Vous étiez jeunes, vous n'aviez pas voulu cela et vos souffrances endurées, et le long calvaire vécu avec vous par des millions d'autres hommes envoyés au massacre, loin des leurs, n'était pas seulement inhumain ... il était une fois de plus insensé !

 

On dit parfois que les Dirigeants d'un pays sont plus intelligents après une guerre meurtrière ... Vingt ans après éclatait la seconde guerre mondiale.


En ce premier Janvier, alors que les chantres de la xénophobie et des multiples nationalismes de part le monde du 21ème siècle redeviennent légions ...

 

Souhaitons nous une année 2014 heureuse mais tout d'abord paisible et tolérante pour l'ensemble du monde !

 

 

Francis Pont

1er Janvier 2014


 


 


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les Poly-Chroniques

  • : Le blog de francisjulienpont.over-blog.com
  • Le blog de francisjulienpont.over-blog.com
  • : Mes "poly-chroniques", au fil des jours, un regard politique, critique, parfois oblique, sur les remous de notre temps
  • Contact

Recherche