Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 09:53

Redémarrage de l’Industrie française et besoins d’emplois pérennes dans de nombreux secteurs … Les raisons de ne plus différer les embauches :

Les industriels français retrouvent le moral, leurs carnets de commandes se remplissent à nouveau, tant pour le marché intérieur où la consommation repart et celui de l’Intra CEE où le coût d’heure de travail de l’Industrie française passe à 37,10 euros, en dessous des 38,40 euros du niveau allemand, que pour la grande exportation ( dopée par un euro moins cher ) où les perspectives n’ont jamais été aussi élevées pour nous depuis octobre 2000 …

La production manufacturière devrait progresser de fait de 2% en 2015 et les taux de marge moyens s’approcher des 35% dans le courant de la même année.

Outre les premiers effets du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi ( CICE ) et du Pacte de Responsabilité ( allègement des charges sociales et de la fiscalité des entreprises ), la nouvelle disposition de Mesure de Suramortissement annoncée le 8 avril par Manuel Valls devrait être un nouvel argument de poids pour que les chefs d’entreprise du secteur industriel sortent cette fois ci de leurs attentismes face aux réformes faites pour leur permettre de se développer et de recréer des emplois.

Cette Mesure de Suramortissement favorisera de manière significative le soutien à l’investissement productif de l’ensemble des entreprises industrielles en les aidant à accélérer la modernisation de leur outil de travail, afin qu’elles puissent toutes participer à la reprise en cours.

Ces entreprises pourront donc, sur un an, amortir les nouveaux biens acquis jusqu’à hauteur de 140% de leur valeur, l’économie d’impôt s’ajoutant à l’amortissement classique, en bénéficiant ainsi d’un double avantage, à la fois en terme de trésorerie et de rendement.

De fait, par manque de possibilités d’investissement, l’appareil productif français a beaucoup vieilli depuis les débuts de la crise et il est donc devenu urgent de le moderniser pour en accroître la compétitivité face à la concurrence de nombreux autres pays ayant pris de l’avance dans ce domaine et pour répondre naturellement au mieux à l’augmentation de la demande.

Toutes ces mesures vont à l’évidence dans le bon sens mais nécessitent naturellement que les acteurs industriels jouent pleinement le jeu de la création d’emplois en parallèle avec la croissance … Quant au secteur spécifique de l’Exportation, clé essentielle de notre développement économique et du retour à l’équilibre de notre balance commerciale, on constate qu’il est encore trop peu privilégié par les chefs d’entreprise français en comparaison avec leurs proches concurrents étrangers tels que l’Allemagne, l’Angleterre et même l’Italie ou l’Espagne. C’est ce que constate encore la direction de la BPI (Banque Publique d'Investissement) qui démarche actuellement directement nos PME en ce sens.

Nous savons qu’une baisse significative et durable de notre niveau de chômage reste subordonnée à une croissance de notre PIB d’au moins 1,5%. Après une première mais relative bonne surprise au 4ème trimestre 2014, la tendance 2015 affichée par plusieurs de nos économistes se situerait en progression autour de 1%, pour atteindre enfin le seuil indispensable de 1,5% en 2016 …

Les années à venir diront probablement, mais peut-être un peu tard ( ?), que c’est durant le mandat d’Hollande qu’aura été effectué le plus grand nombre de réformes significatives visant à moderniser notre économie et, par corollaire, une bonne partie de notre société …

L’essentiel aujourd’hui est donc que ces réformes soient mieux comprises de tous … et probablement mieux expliquées …

Francis Pont

1er mai 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les Poly-Chroniques

  • : Le blog de francisjulienpont.over-blog.com
  • Le blog de francisjulienpont.over-blog.com
  • : Mes "poly-chroniques", au fil des jours, un regard politique, critique, parfois oblique, sur les remous de notre temps
  • Contact

Recherche